Côte d’Ivoire: Hamed Bakayoko, Kouadio Konan Bertin, KKB, Charles Blé Goudé, Soro Guillaume… que sont-ils capables de proposer ou de faire si toutefois, un d’eux parvenait au pouvoir ?

On les voit venir et dans chaque camp, les armes s’affûtent et chaque jeune se positionne pour se hisser au sommet. Charles Blé Goudé a subi sa haute formation politique, pendant les années passées en prison. Konan Bédié n’a pas formé son fils qui s’est détaché pour créer son propre destin politique, aujourd’hui, il est devenu ministre de la réconciliation. Hamed Bakayoko est presque, à un pas du palais. Plusieurs fois ministre, aujourd’hui, il est le chef du gouvernement. Son parcours peut s’interpréter comme une ascendance fulgurante, mais c’est le prix de la loyauté, de la fidélité, de l’abstinence et l’abnégation au travail.

Que peuvent apporter les jeunes Charles Blé Goudé, Hamed Bakayoko, KKB et Soro Guillaume

Quant à Soro Guillaume, trop pressé arrive tard et le temps d’un parcours en solitaire sur le chemin de sa nouvelle gloire, il lui sera difficile d’arpenter les escaliers du palais. Au regard, de notre analyse, il ne reste que trois sur la piste de course.

Du côté de Blé Goudé, tous les militants et sympathisants, prient tous les dieux pour ne pas qu’on lui fasse prendre trop d’engagements par la suite, car, on ne libère pas un grand prisonnier comme lui, mais on le réhabilite, c’est-à-dire, ils vont lui faire signer des accords, l’éloignant de la haute politique, mais en Côte d’Ivoire, on dit que c’est Dieu qui est fort.

Au regard de notre analyse, il y aura des béquilles parmi eux, comme déjà Kouadio Konan Bertin, KKB qui va servir et faire valoir. Il a tenté par deux fois, sa chance à la présidentielle, le peuple a su ses intentions et la suite de cette aventure, lui sera tellement délicate, qu’il sera sans doute sur le banc de touche, le temps qu’un des joueurs se blesse, pour qu’il rentre sur l’aire du jeu et en l’état, on se blesse rarement.

Hamed Bakayoko est d’ores et déjà conscient que dans son propre camp, s’il ne fait pas d’ouverture malicieusement vers ces amis-là, la moindre petite faute, c’est grillé pour lui. C’est pourquoi, il se bat pour redoubler sa fidélité, sa loyauté à son père et surtout à sa mère, car, souvent, ceux dans son camp, se réfèrent au cas de l’Angola, où le représentant du président Dos Santos, dès qu’il est parvenu au pouvoir, s’est ligué contre son lui, pour attirer l’attention de la prudence du président Ouattara. C’est pourquoi, l’attitude du haut de sa vision, Hamed Bakayoko, qui n’a aucun ennemi dans tous les camps, les signes zodiacaux le rassurent.

Si demain, c’est lui à qui revenait la chance de succéder à son père, il aura la chance d’être soutenu par le peuple, parce qu’il n’a aucun problème particulier avec quelqu’un en Côte d’Ivoire. On n’a jamais entendu Hamed Bakayoko insulter quelqu’un, se mettre sur ses grands chevaux pour narguer X ou Y. Il est très poli et aimable.

En conclusion, dans la vie, la fidélité, la patience, la loyauté, le travail et la persévérance paient toujours. La patience est le fils du bonheur et le courage de l’observation est gage de succès. Encore qu’il n’y a plus d’opposition fiable.

Pour tous ces jeunes qui étaient aux côtés de leurs pères, on voit qu’il y a deux seulement qui ont su patienter et partager le bonheur et le malheur. Blé Goudé est allé en prison avec son père, il pouvait fuir ou revenir dans le camp adverse, mais il a tenu et a porté cette croix si lourde. Le président Gbagbo sait qu’il lui a fait voler sa jeunesse et il lui doit, le retour de cet ascenseur et il le fera, n’en déplaise.

Hamed Bakayoko, n’est pas loin et Soro et KKB risquent de servir de béquille politique, c’est ça aussi le prix de celui qui veut être plus royaliste que le roi. Les destin politique se dessine déjà, sauf celui qui ne veut pas voir, ne voit pas, mais ils arrivent et tout change dans leur comportement. N’ont-ils pas dépassé la cinquantaine ? Alors, sont-ils si adolescents ? Salut les nouveaux conquistadors !

                                                                   Joël ETTIEN

                       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.