Côte d’Ivoire: Enfin, Monsieur Ouattara, élu président de la république

Le président Monsieur Ouattara est élu, avançons. Pour éviter ou le contraindre à ne pas briguer un troisième mandat, des ivoiriens ont marché, tempêté, sous le soleil, parfois sous les pluies diluviennes, certains y ont laissé leur peau et vers la fin, il vient d’être proclamé vainqueur. Les félicitations lui viennent de partout et le 14 décembre prochain, s’il plait à Dieu, il sera encore investi, dans ses nouvelles fonctions de chef d’état, chef des armées, président de la république de Côte d’Ivoire pour encore 5 ans.

Monsieur Ouattara à la tête du pays pour un mandat de 5 ans

On peut vociférer, marcher, crier, les lampions se sont éteints et un jour nouveau va s’ouvrir sur la Côte d’Ivoire, mais avec les anciens tenants du pouvoir, c’est-à-dire la reconduite au pouvoir du président Alassane Ouattara. A ce stade, soit on prend ou on dégage.

Comme le vainqueur l’a dit et je cite : « je remercie tous ceux qui m’ont élu et je rassure à ceux qui ne l’ont pas fait que je serai le président de tous les ivoiriens », fin de citation. Il sait qu’il y a eu des morts et des biens détruits. Comme on ne peut pas réveiller les morts, on peut contenter les parents, libre à lui, de tout faire désormais d’enrayer ce vocable de haine dans le jargon des ivoiriens et leur proposer un nouveau mode de vie, empreint d’amour, de partage et d’assurance.

Comme on ne peut pas plaire à tout le monde, je rappelle qu’en France, le président Macron, n’a pas été élu à 100%, mais il est le président des français et c’est ainsi, le mode de la démocratie à l’occidentale. Très souvent c’est douloureux pour les perdants, qui peuvent prendre leurs rêves pour de la réalité, mais dans une finale, il y a toujours un vainqueur.

Ainsi, le candidat Ouattara a remporté les dernières élections. Beaucoup qui ont cru qu’en annonçant qu’il ne remplissait pas les conditions et qui ont mené un combat ardu, les choses sont faites et les ivoiriens doivent apprendre à vivre avec.

Nouveaux défis pour monsieur Ouattara

Pour encore 5 ans encore, l’heureux candidat doit faire preuve de patriotisme, de magnanimité, d’amour et surtout savoir rétribuer les richesses ivoiriennes aux ivoiriens. Il sait et connaît les problèmes de son pays, les conflits intercommunautaires liés souvent par le foncier rural, il doit s’y atteler. Il sait aussi que le fossé est profond. Il doit remettre auprès de chaque ivoirien, sa part de richesse.

Au lieu de s’en prendre à l’extérieur, il faut se remettre au travail. Il faut bannir les émotions dans les attitudes. Ce qui arrive aux ivoiriens, ce n’est pas monsieur Ouattara, qui n’est venu que pour présider aux destinées de ce pays.

A force de vivre avec les réalités, les ivoiriens ne font pas attention de la présence de l’armée française sur leur sol et ce n’est pas monsieur Ouattara qui l’a mise là. Bien avant son arrivée au pouvoir, il y avait des groupes puissants qui tirent leurs richesses de ce pays, Bouygues et Bolloré. Le problème est trop ancien et ce n’est pas monsieur Ouattara.

Le combat, si les ivoiriens doivent trouver quelqu’un pour l’aborder, il faut qu’ils comprennent le fondement historique. Qu’ils cherchent à comprendre pourquoi la France a la main mise sur la Côte d’Ivoire. On ne fait jamais de bilan.

Il faut que certains ivoiriens arrêtent d’encourager le folklore. Il faut éviter les éloges en politique, surtout le culte de la personnalité qui obstrue les cerveaux. Il faut revoir notre vision du combat, mais pour le moment et cela va durer 5 ans, M. Alassane Ouattara est parti pour gouverner la Côte d’Ivoire. Bonne arrivée Monsieur le président !

                                                Joël ETTIEN

     Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.