Côte d’Ivoire: Que peut apporter une plainte déposée contre Soro Guillaume au quotidien des ivoiriens ?

Que veulent exactement les ivoiriens pour leur réconciliation ? Après avoir traversé toutes ces crises sanguinaires, personne n’en a tiré aucune leçon et ils s’occupent des détails comme s’ils étaient dans l’euphorie de l’émotion et de la sensation.

Plainte déposée contre Soro Guillaume à Paris

La république a besoin de la réconciliation nationale et les ivoiriens jouent dans d’autres équipes. Quand la France avait besoin de diviser la Côte d’Ivoire pour mieux l’exploiter, elle a cautionné une rébellion et jeté les Gbagbo en prison. Maintenant que le calme revient, la même France veut encore susciter des procès pour divertir le peuple.

En quoi une plainte du fils Gbagbo contre Soro Guillaume occupe t-elle l’attention ? Pourquoi c’est maintenant que cette plainte ressort des placards ? Pourquoi les ivoiriens se laissent-t-il berner par des sujets qui n’en valent pas la peine ?

Où en est-on avec la réconciliation ? Pourquoi les ivoiriens ne vont pas jusqu’au bout et pour peu, ils abdiquent ? Ils ont voulu une réconciliation, elle est née et personne pour lui donner un contenu. Le ministre de la réconciliation et de la cohésion, KKB, a besoin de tous les ivoiriens et voilà qu’ils s’occupent des faits divers. En quoi une plainte déposée contre Soro Guillaume à Paris par le fils du président Gbagbo peut faire des ouvertures pour la paix et de la réconciliation ?

Ils voient tous le nœud du problème, mais personne ne veut en parler pour les pousser à la paix des braves. Pourquoi ils ne font pas la pression sur les trois leaders politiques (Bédié, Ouattara et Gbagbo) à se retrouver pour donner des bons signes de paix et de réconciliation au lieu de s’attarder sur une plainte déposée à Paris contre Soro Guillaume ?

Il faut que les ivoiriens apprennent à comprendre et à connaître les vrais problèmes pour trouver des solutions. Et l’une des grandes solutions à la sortie de ces crises, c’est la rencontre entre les trois ténors de la politique.

Quand est-ce qu’ils comprendront que c’est eux le problème et que leur union sera la fin de leur souffrance ? Il y a encore des prisonniers politiques et militaires, s’ils ne sortent pas, si les avoirs ne sont pas dégelés, si tous les exilés ne sont pas rentrés, la réconciliation sera lente.

Laissez Soro et Michel Gbagbo, s’ils veulent s’affronter au ciel ou sur terre, leur plainte n’apporte rien dans le quotidien des ivoiriens. La pauvreté, la souffrance qui s’égrènent dans le quotidien des ivoiriens, en quoi cette plainte peut résoudre tous ces problèmes ?

Le président Ouattara donne la possibilité de la solution de la sortie de crise en nommant un ministre de la réconciliation. Toutefois, les ivoiriens vont passer tout leur temps à faire des élucubrations sur la personne du ministre KKB, alors que le temps passe et bientôt, ils vont se retrouver dans une période d’élection.

Comme ils aimaient ces souffrances, ils donnent le temps aux décideurs de décider à leur place et comme la situation les arrange, alors, ils les font languir.

Ivoiriens, vous n’êtes pas réconciliés, beaucoup reste à faire pour que vous redéfinissiez les nouveaux codes de conduite et les contours de votre vivre-ensemble. Le temps passe. Arrêtez de vous occuper des futilités, allez à l’essentiel et cet essentiel c’est la réconciliation. Laissez les politiques chercher leur pitance. Aidez le président Ouattara, encouragez-le pour qu’il mette balle à terre afin de libérer les énergies positives d’une Côte d’Ivoire qui gagne.

                                                Joël ETTIEN

                Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.