Côte d’Ivoire: Qu’a fait le président Ouattara de ses valeurs cardinales ?

Qu’est-ce que le président Ouattara a fait de ses valeurs cardinales et jugées de qualitatives des années 1990 ? Qui ne se souvient pas que débarquer fraichement en 1990 pour aider au redressement économique ivoirien, le premier ministre, le tout premier ministre, M. Alassane Ouattara, n’avait pas fait voir des vertes et des pas mûrs aux ivoiriens ? Il s’est appuyé sur ces valeurs cardinales pour tenir sa bonne gouvernance.

Que fait le président Ouattara désormais ?

La ponctualité, l’exigence, le respect des biens de l’état étaient ses priorités. Aucun cadre ne pouvait utiliser les véhicules de l’état les weekends pour des besoins de famille. Il fallait arriver avant 8h au travail. Je ne pourrai tout citer ici, mais il avait impressionné dans un pays où tous, se comportaient comme des filles et fils à papa Boigny.

Ce relâchement était pour M Ouattara une des causes de la gabegie qui occasionnerait la faillite économique. Il n’est plus premier ministre, il est depuis lors devenu président de la république de ce pays et ce qu’il avait combattu, revient en grande vitesse et il semble se préoccuper d’autres sujets.

Comment est-il acceptable que des ministres, s’autodéfendent en érigeant des portails pour barrer toute une route ? Comment est-ce possible que le pays dont il a rêvé de transformer en un eldorado, ne puisse plus avoir de l’électricité et d’eau ?

Comment peut-on admettre que le président de la république dise quelque chose et que sur le terrain, les ordonnateurs en fassent le contraire ? C’est lui, le président de la république qui a autorisé le retour de ses frères et sœurs exilés et sur le terrain, certains de ses proches leur cherchent des poux dans les cheveux pour les remettre en prison; chose pour laquelle ils ont fui le pays. Si Pickass dit que c’est Gbagbo qui a gagné les élections en 2010, nous sommes en 2021, est-ce une raison de vouloir l’intimider pour vouloir le faire taire ? Est-ce que ces élections de 2010 pourront être réorganisées, il veut juste que la vérité s’établisse.

On constate que depuis qu’il est devenu président de la république, beaucoup de choses lui échappent et il a en face, une opposition qui a peur de prendre ses responsabilités et de jouer pleinement son rôle.

On constate le retour de trop de dérives et nous demandons au président Ouattara de faire revenir sa police secrète qui traquait les fauteurs et mettait tout le monde dans le respect.

                                                      Joël ETTIEN

                  Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.